MARTIN CAMUS MIMB

A un an et demi, Martin Camus Mimb est frappé par la poliomyélite. Ce qui entraine un handicap moteur. Pourtant, il ne va pas se laisser abattre par cette condition vulnérable. Bien au contraire, à force d’abnégation et de dépassement de soi, il va réaliser ses rêves et devenir le célèbre journaliste sportif camerounais que l’on connait aujourd’hui. Mais pour Monsieur Mimb, le combat ne s’arrête pas là. Son expérience, il a décidé de s’en inspirer pour se lancer dans une vaste oeuvre sociale : autonomiser les personnes vivant avec un handicap et changer les mentalités de la société.

SUITE


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Eric ELOUGA / Tempo
    Jul 02

    Couples : que le « meilleur » gagne !

    Pour le meilleur et le pire. Une formule magnifique et pleine de sens pour traduire la dimension dévote et sacrificielle de l’amour partagé, qui passe au stade de l’engage...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jun 12

    Equation pénible à résoudre

    Il est des cas où la paternité est vêtue d’une incroyable complexité. Tenez Paul M. a 28 ans ; il y a peu, il a rencontré les parents de Priscille K. Le but ...

  • par ERIC NDIEN / Dossier
    Jun 12

    Sometimes good, sometimes bad

    In typical African context, a father goes beyond blood ties. With the evolution of time, the perception is fading out. Children, with the influence of some parents, see it differently nowadays. Cam...


Besoin d'aide ? Contactez-nous