Avancer malgré tout

Enfant, c’était : «un gamin têtu tout de même », lance-t-il en rigolant. Un entêtement qui lui a valu d’être inscrit en internat au Tchad voisin, au lycée de Mongo. Une initiative vouée à l’échec d’où son retour au Cameroun l’an suivant. Mordu d’art, il avait déjà constitué un groupe de rap au pays d’Idris Deby : La tempête du Guera. A son retour, sa mère lui promet une inscription à l’Ecole des beaux-arts de Mbalmayo s’il obtient son Bepc. Galvanisé, le jeune Martial retrouve les bancs de Yaoundé, il décroche cet examen seulement, il se retrouve en classe de Seconde littéraire au Lycée d’Elig-Essono (Yaoundé). « J’étais confus », se souvient-t-il, le regard vers le sol.

En classe de Première, l’examen du probatoire lui tient tête, il redouble la classe. A l’exemple de ces malheurs qui ne viennent jamais seuls, il perd son père. Au cours de cette année scolaire (2010-2011), il apprend qu’il est papa. Il faut subvenir aux besoins de sa compagne et son bambin, Joseph Marley. Martial se lance dans la vie active et ne composera pas ce fameux Probatoire. « Il fallait se battre, il fallait prendre une décision d’autant plus que papa n’était plus là. Il fallait assumer se comporter en homme», argue-t-il la voix enrouée par l’émotion. Il quitte les bancs et peut cette fois, se consacrer un peu plus à sa vie d’artiste. Marionnettiste dans une chaine de télévision de la place, impresario, humoriste lors des mariages, d’anniversaires, il n’aura pas ménagé sa peine pour mettre sa famille à l’abri du besoin.

Au bout de quelques années, l’aventure avec cette chaine de télé s’est arrêtée. Il a fallu une fois de plus se recréer, mettre sur pied un projet comique, humoristique… c’est ainsi que nait Moustik Karismatik. ...Lire plus


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Pierre-Rostant ESSOMBA / Dossier
    Jan 22

    Ces obstacles qui désorientent

    Sur le sentier menant à ses plantations, Germain, au crépuscule de la trentaine, a des larmes aux yeux. L’homme a appris, il y a quelques jours, le mariage de Sandrine. Les deux...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    The wage of determination

    At the age of seven, the son of a tailor and housewife sang from door-todoor with children of his generation on Christmas. Six years after, he was coach of dancers of his club, and music interprete...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    La force de la pensée

    Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité », ces mots d’Antoine de St Exupéry, dits ainsi, illustrent à souhait la magie du rê...


Besoin d'aide ? Contactez-nous