«Nouvelle année, nouvelle méthode». Une expression qui peut inciter à faire des choses inhabituelles, une fois le calendrier changé. Des choses comme s’offrir un bijou blingbling ou encore un… piercing. Un piercing ! En avoir un quand on est une femme, ça passe. Encore que là, ça passe en fonction de sa place. Parlant de place, au-delà du superficiel, un piercing revêt-il un sens? Si oui, lequel?

Il y en a qui le placent à n’importe quel endroit. Au feeling, ils se font un piercing. Seulement, il faut croire que rien ne relève du hasard. Faites votre piercing quelque part, et un initié vous en révèlera le sens tôt ou tard.

Sur la langue : une histoire de goût

Symbole pour les pactes et communications avec les «dieux» des tribus indigènes mésoaméricaines et celles du nord de l’Amérique. Elles ont été les premières à les porter et une fois que la langue était percée, le sang était utilisé pour faire des rituels. Aujourd’hui, porter un piercing de la langue a une connotation sexuelle, puisqu’il représente la sensualité et il a un effet stimulant dans la pratique du sexe oral.

Sur le nez : le flair obscur

Provenant des pratiques religieuses et culturelles des tribus indigènes de l’Amérique et l’Inde, c’est commun de voir ce piercing-ci est chez les hommes et femmes comme un symbole religieux et pour représenter leur état civil. De nos jours, c’est commun dans les visages d’artistes reconnus et des personnes qui le portent pour le style ou pour être à la mode.

Sur le nombril : sensualité

Le plus utilisé et le préféré chez les femmes, ce piercing exprime la sensualité et la beauté de la femme. On dit, de plus, qu’il donne du plaisir pendant l’acte sexuel, il simule une caresse.

Sur l’arcade : façon rebelle

Malgré sa popularité parmi les hommes, les femmes les portent aussi. On se fait des piercings à l’arcade verticalement, horizontalement et diagonalement. Il est considéré, en plus, un symbole de révolte, liberté et confiance.

Sur la lèvre : polychrome

Pour les tribus africaines, les piercings à la lèvre étaient une manière d’imiter leurs dieux. En conséquence, l’implémentation de ceux-là était exagérée. On les porte de plusieurs formes : au milieu de la lèvre, sur un côté ou sous elle. Sacré piercing, il s’offre le droit de cité, pour ne pas dire de percer, dans des endroits si loufoques que pour certains ça choque, d’autres le trouvent glauque. Toujours est-il que vous ne regarderez plus les piercings du même oeil.

Myst-res-perc-s-2