Mêmes devoirs

Décrit comme celui qui assure, en lieu et place du père biologique, ses fonctions auprès de l'enfant, il pourrait s'agir du beau-père, de l'oncle, du cousin, etc. Dresser le portrait du père de substitution reviendrait alors à le décrire des pars ses actions, son comportement envers l'enfant, qui le prend comme figure paternelle. Un rôle qui lui confère alors presque toutes les prérogatives que le père biologique auprès de la progéniture. 

Ainsi, le père de substitution sera investi auprès de l'enfant, aussi bien sur le plan affectif qu'au niveau de son encadrement et même parfois quand il s'agira de pourvoir à ses besoins. Existe-t-il pour autant un mode d'emploi? À ce niveau, il est préconisé chez ce dernier à la fois tendresse et fermeté. Une fermeté signe d'autorité, mais qui ne signifie pas inspirer la peur chez l'enfant, comme l'expliquent les spécialistes de l'enfance.

Le père, même s'il en est un de substitution, doit pouvoir tenir compte des repères de l'enfant, mais aussi défendre et imposer des principes en expliquant leur bien-fondé et leur nécessité. Ce sera le seul moyen d'engendrer le respect, ce que ne peut produire la peur qui ferait plutôt naitre l'agressivité chez l'enfant à encadrer.


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Eric ELOUGA / Tempo
    Feb 10

    Jours de faîte

    Sans que l’on ne puisse dire réellement si c’est une qualité ou un défaut, force est de constater que les Kamers ont la mémoire courte. Une capacité &...

  • par / Tempo
    Dec 07

    Comptes de Noël

    Il était une fois, une célébration païenne d’origine romaine qui, au détour d’une religion importée dans les valises de la colonisation, est deve...

  • par Myriam DJEKI / Portrait
    Oct 15

    Philippe Mataba, footballeur: A l’attaque de ses rêves

    De l’équipe anonyme d’un petit village de Tokombéré, à l’équipe nationale A espoir, le parcours de Philippe Mataba est un exemple d&rsqu...


Besoin d'aide ? Contactez-nous