ON EST ENSEMBLE…

Décembre 2019. Dernière session parlementaire de l’année. Le groupe X-Maleya est invité au perchoir au Palais des verres de Ngoa- Ekelle. C’est inédit. Il doit porter haut la voix des victimes de violences sexuelles. Sensibiliser les «élus du peuple» sur un fléau qui détruit des vies. Mais sur le pupitre, ils ne sont que deux : Roger Samnig et Haïs Haitem Zaiter. Cela passe inaperçu, car le message qu’ils délivrent est poignant. «Ta fille n’est pas ta femme», leur single, dans les bacs depuis octobre 2019, continuait à chambouler les esprits.

D’abord considéré comme «violent », le titre a mis tout le monde (ou presque) d’accord sur la nécessité de tirer, très fort, la sonnette d’alarme. Cependant, sur les réseaux sociaux, surtout Facebook, le «kongossa», comme on l’appelle chez nous, commence. La polémique sur l’absence d’Auguste Rim jaillit. Elle atteint un pic important le 18 février 2020, lors de la cérémonie du tirage au sort du Chan (Championnat d’Afrique des Nations) au Palais polyvalent des sports à Yaoundé. Quelques jours plutôt, Auguste avait convolé en justes noces avec Raïssa.

 Les cérémo - nies nuptiales avaient connu leur apothéose le 15 février au cours d’un gala à la Villa des Lys à Yaoundé. Si Haïs sera aperçu au cours de cette soirée, les internautes chercheront en vain l’image de Roger dans la panoplie de photos partagées par les invités sur les réseaux sociaux. Officiellement, ce même soir, X Maleya était convié au plateau artistique du banquet nuptial du basketteur camerounais Luc Mbah a Mouté au Hilton Hôtel de Yaoundé. Mais ce ne sera pas assez suffisant, comme explication, pour les «fins limiers» des réseaux sociaux.

 La rumeur sur des «tensions dans le groupe» enfle. Le 19 février 2020 à 3h42mn, Sylva Ebelle, journaliste culturel, présentateur d’«Ebelle_Scopie, la culture telle que je la vis et la vois d’ici» sur ABK Radio (Douala) fustigera le «silence complice» de la presse culturelle qui ne «voulait pas dire la vérité» sur ce qui était plus qu’une évidence : la séparation du groupe X-Maleya. «Ce qui semble pourtant passé comme une lettre à la poste, la presse culturelle, en dehors de quelques interrogations personnelles de certains hommes du milieu, semble faire de ce cas un non-événement.

Au point où le buzz entre Steve Fah et son amuseur public rencontre plus d'écho que le démembrement de ce qui est considéré comme le meilleur et le seul groupe musical au pays en ce moment», soutiendra-t-il. Il appuyait son argumentaire sur plusieurs publications de références de l’animation culturelle et du showbiz comme Alain Dexter. Rêvant que ce ne soit qu’une …rumeur.

SUIVANT


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Eric ELOUGA / Tempo
    Feb 10

    Jours de faîte

    Sans que l’on ne puisse dire réellement si c’est une qualité ou un défaut, force est de constater que les Kamers ont la mémoire courte. Une capacité &...

  • par / Tempo
    Dec 07

    Comptes de Noël

    Il était une fois, une célébration païenne d’origine romaine qui, au détour d’une religion importée dans les valises de la colonisation, est deve...

  • par Myriam DJEKI / Portrait
    Oct 15

    Philippe Mataba, footballeur: A l’attaque de ses rêves

    De l’équipe anonyme d’un petit village de Tokombéré, à l’équipe nationale A espoir, le parcours de Philippe Mataba est un exemple d&rsqu...


Besoin d'aide ? Contactez-nous