Vincent Badji, fin de séjour tragique

La nouvelle a fait l’effet d’une onde de choc. C’est avec émoi et consternation que la communauté diplomatique a appris le départ brusque de celui qui était jusqu’au 21 juillet, ambassadeur du Sénégal au Cameroun. Vincent Badji, selon le ministre de la Communication, Issa Tchiroma, «est mort dans sa résidence de Bastos… devant son téléviseur».

Une crise cardiaque a emporté à jamais cet amoureux de la culture que Nyanga a eu le plaisir de côtoyer durant son séjour à Yaoundé. Une interview bilan de son action au Cameroun était d’ailleurs en préparation. Il avait donné rendez-vous à votre magazine au courant de la semaine du 23 au 27 juillet 2018. Vincent Badji était en poste au Cameroun depuis avril 2015.

Nommé en juillet 2018, ambassadeur de son pays au Vatican, avec résidence à Rome, il s’apprêtait à regagner son poste d’affection au moment où la mort en décide autrement. Il avait déjà fait ses adieux, au cours de deux dîners, à la communauté diplomatique, à la communauté sénégalaise et à ses amis. Tous gardent de lui le souvenir d’une «bonne personne».


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Pierre-Rostant ESSOMBA / Dossier
    Jan 22

    Ces obstacles qui désorientent

    Sur le sentier menant à ses plantations, Germain, au crépuscule de la trentaine, a des larmes aux yeux. L’homme a appris, il y a quelques jours, le mariage de Sandrine. Les deux...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    The wage of determination

    At the age of seven, the son of a tailor and housewife sang from door-todoor with children of his generation on Christmas. Six years after, he was coach of dancers of his club, and music interprete...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    La force de la pensée

    Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité », ces mots d’Antoine de St Exupéry, dits ainsi, illustrent à souhait la magie du rê...


Besoin d'aide ? Contactez-nous