Bye bye Clarisse Valeri !

Elle ne changera plus de tenue dans ses clips…Elle ne dansera plus le "wopso". Clarisse Valéri a rendu l’âme. Son corps a été retrouvé sans vie dans un foyer en France, dans l’après-midi, du mercredi 01 juillet. La nouvelle a fait le tour de la toile en une fraction de seconde. Une nouvelle choquante pour ses fans. Surtout lorsqu’on a annoncé que le corps de la chanteuse aux 150 tenues, a été retrouvé en état de décomposition. Clarisse Valeri s’en va ainsi après plus d’un an de dépression. Sur Facebook, beaucoup avaient assisté à sa «descente aux enfers». Des vidéos la montrant dans des positions parfois peu humaines ont animé la toile. La star s’est rebaptisée «Diamant de Dieu». Elle indiquait avoir reçu une «révélation divine».

Les vidéos s’enchaînaient, les internautes partageaient. On pouvait déjà entrevoir le changement brusque de comportement. Après le décès de son premier mari, qui lui aussi souffrait de troubles psychiatriques en Belgique, celle qui a initié le mouvement “Wopso” commençait à sombrer. Son deuxième mariage, non plus, n’a pas été de tout repos : «J’ai eu des petits soucis. J’ai eu des divorces difficiles. Le Seigneur m’a aidée. Il m’a relevée. Après les divorces, j’ai eu des appartements et des soucis comme tout le monde. J’ai contacté mes amis de Strasbourg parmi lesquels Roga Roga. Il m’a hébergée pendant une semaine et après il a gardé mes valises.

J’ai fait des demandes de logements et il fallait attendre», confiait la chanteuse dans une courte vidéo en Mai 2017. On se souvient encore de ses titres : «Akopaumair», «Résistance», ou encore «Eva Ondoua Jeanne», de sa bonne humeur, et de ses prestations spéciales. Dany Clarisse Akame, de son vrai nom, a traversé de l’autre côté, mais ses oeuvres résisteront toujours. «Un artiste ne meurt jamais».


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Pierre-Rostant ESSOMBA / Dossier
    Jan 22

    Ces obstacles qui désorientent

    Sur le sentier menant à ses plantations, Germain, au crépuscule de la trentaine, a des larmes aux yeux. L’homme a appris, il y a quelques jours, le mariage de Sandrine. Les deux...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    The wage of determination

    At the age of seven, the son of a tailor and housewife sang from door-todoor with children of his generation on Christmas. Six years after, he was coach of dancers of his club, and music interprete...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    La force de la pensée

    Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité », ces mots d’Antoine de St Exupéry, dits ainsi, illustrent à souhait la magie du rê...


Besoin d'aide ? Contactez-nous